Ali Helal nous a quittés

Publié le 22/10/2020

Aujourd’hui, la famille du football est en deuil. Un grand homme a tiré sa révérence.

Ali Helal s’en est allé…

Il laisse un vide abyssal mais aussi, pour tous ceux qui l’ont connu et aimé, le souvenir d’un homme passionné, compétent, cultivé, engagé, simple et chaleureux qui restera à jamais dans nos cœurs et nos mémoires.

Pour lui rendre hommage, retraçons son parcours, lui qui a tant donné au football régional et aux gens qui ont évolué à ses côtés.

Recruté par Philippe Lambert au poste de CTD de la Ligue, Ali fait son entrée dans le football régional en 1995 et foule à ce titre les terrains du District Escaut, du District Flandre et ceux du District Maritime Nord. Comme une évidence, son sens de l’organisation l’amène à gérer les levers de rideau au stade Bollaert de Lens lors de la Coupe du Monde 1998.

Homme de projets, il n’en finissait jamais de griffonner des pages blanches, les balbutiements de ce qui deviendraient par la suite, des actions pérennes ou des réformes nationales. 

Il a par exemple créé la Tournée d’Été, cette institution estivale de la Ligue qui en huit ans a sillonné la région et ravi des milliers de petits et grands, tout en donnant la chance aux animateurs de cette grande famille, d’apprendre à ses côtés.

En 2010, il travaille et développe, avec Pauline Cousin, l’Urban Afsud Tour à l’occasion de la première coupe de monde en Afrique. Leur idée ? Que la Coupe du Monde soit une fête dans les quartiers de la métropole, écrans géants pour les matchs et fête culturelle au cœur des habitations pour que le football donne à tous, l’envie de partager !  

La communion et la passion, ce sont aussi ces deux mots d’ordre l’ont poussé à imaginer « la journée nationale des débutants » pour trois districts sur les installations du Stadium de Villeneuve d’Ascq en 2016. Comment gérer 7000 enfants en même temps ? Ali, en véritable chef d’orchestre, nous a donné l’envie d’y croire jusqu’à ce que la Marseillaise résonne dans le stadium, chantée à l’unisson par ces 7000 enfants venus de tout le département. Tous ceux qui ont vécu ce moment en frissonnent encore.

Du côté des terrains, ce fut un véritable visionnaire. En 2000, il débat longuement pour qu’il n’y ait plus

 de montées descentes en Poussins et Pupilles. Une bataille qu’il remporte quand cela est 

voté par les clubs en assemblée générale ! Quelle avancée !

En 2006, infatigable sur le sujet des incivilités, il est à l’origine de « la Licence à points » et du « Bonus ». En 2015, il défend le « Contrôle obligatoires des licences » que les clubs votent à plus de 92 % lors de l’assemblée générale de Roubaix.

Enfin, il est à l’origine du nouveau format des compétitions de jeunes, un format adopté partout en France. Il a instauré et défendu les valeurs d’un football éducatif, d’un football pour tous, dans lequel chacun pouvait trouver sa place !

Il suffisait de passer plusieurs heures à discuter, pour vite s’apercevoir qu’il avait une vision sur l’ensemble des dossiers sportifs de notre activité…

Il ne maitrisait pas que les idées. Rédacteur hors pair, il rédige pendant plus de 10 ans les Unes de « l’Officiel Flandre », magazine officiel du District attendu chaque semaine par l’ensemble des dirigeants de clubs. Il en a corrigé des articles et raturé des brouillons, l’étymologie des mots n’avait aucun secret pour lui.

Narrateur hors pair, formateur pédagogue reconnu par ses pairs… Ali était passionné et passionnant, intarissable sur de nombreux sujets et sa quête de savoir ne s’est jamais tarie tout comme celle de la transmission. Ali fut un guide naturel et la liste est longue des personnes qui ont évolué auprès de lui, qui ont gravi des échelons régionaux et même nationaux.

Nous avons connu Ali Helal, ce fut un véritable privilège.

Nos pensées amicales et sincères vont à son épouse Sadia, ses enfants et sa famille.

 

Les funérailles auront lieu Vendredi 23 Octobre 2020 à 14h30 au cimetière de Douai Dorignies
Il est visible au funérarium de Cuincy de 9h30 à 10h30.
Pompes Funèbres Lucien Dubois, 356 Rue Charles Béhague à Cuincy

Ni fleurs ni couronnes.

Pour ceux qui le souhaitent, une cagnotte est mise en place pour sa famille.
https://www.leetchi.com/fr/c/r46G3vgw

Par Thierry Hocquaux

Articles les plus lus dans cette catégorie